Pourquoi lire Le vilain petit canard ?

Vilain petit canard, nous l’avons tous été. Ou, du moins, nous avons pensé l’être. Eh puis, nous nous en sommes sortis. Nous avons grandi, nous avons compris que le monde ne nous était pas hostile. Mais, vilain petit canard, certains le restent toute leur enfance – des enfants différents, affligés d’une différence chaque jour remarquée, jamais pardonnée. Comment s’en sortent-ils ? Comment peuvent-ils supporter moqueries, vexations, coups ? Comment peuvent-ils puiser la force d’être soi, alors que leurs limites, quotidiennement dénoncées, deviennent des tares à leurs propres yeux ?

Cette fable autobiographique est un message d’espoir, une invitation puissante à ne pas baisser les bras, à s’accepter. Toute l’intelligence d’Andersen réside dans l’opposition de la souffrance du caneton et de la vision du monde étriquée de ses harceleurs. Dès les premières lignes, il pose tout l’enjeu de son conte : pour la mère cane, le monde est vaste, il va jusque chez le voisin – mais jamais elle n’a été aussi loin…

LeVilainPetitCanard-couv

Dans la collection PREMIERS CONTES, illustrés des œuvres de Theo van Hoytema

Andersen offre une solution qui semble vouée à l’échec, la fuite. Le vilain petit canard s’échappe de la ferme et affronte la solitude, la rigueur de l’hiver, d’autres moqueries, d’autres coups. Pire encore, il découvre la beauté, la grâce, la splendide liberté des cygnes… Des cygnes sauvages, plus précisément. Une fascination douloureuse, tant le contraste entre sa condition et leur stupéfiante beauté le meurtrit.

Sauvage s’oppose ici à la basse-cour civilisée (avec sa pyramide hiérarchique et ses querelles pour une tête de poisson), aux sages qui pérorent dans leur cabane d’ermites (où un chat et une poule se croient chacun la moitié du monde), aux rebelles qui vivent en marge de la société (des jars que les chasseurs déciment), aux bons Samaritains qui le recueillent mais le conspuent parce qu’il se montre trop craintif…

promo-VilainPetitCanard_The_Van—Hoytema_29

Mais voilà que survient le printemps. Le vilain canard n’est plus petit. Il n’en est pas soulagé. Au contraire : le retour des cygnes sauvages le pousse au désespoir. Négligeant la renaissance de la Nature, il va à leur rencontre – et ces merveilleux oiseaux l’accueillent, comme l’un des leurs, et le saluent, comme le plus beau de tous.

Cette fin n’est pas tout. Le jeune cygne ne tire nul orgueil de cette reconnaissance ni aucun souhait de vengeance. Il est heureux. Tout simplement heureux d’être soi.

Le vilain petit canard, un conte de Andersen, adapté par Jean-Claude Marguerite, illustré par Théo van Hoytema, paru dans la collection PREMIERS CONTES.

Pourquoi Les Musiciens de Brême (tous lire)

Les frères Grimm livrent dans Les Musiciens de Brême une belle leçon d’amitié et de pragmatisme. La revanche des humbles sur leurs maîtres et les brigands s’y termine en musique, comme si tout espoir reposait sur l’innocente âme des poètes.
Voilà quatre animaux domestiques qui ne se connaissent pas, mais partagent le même sort :  leurs maîtres respectifs décident de s’en débarrasser parce qu’ils sont trop vieux pour les servir encore… Ils se rencontrent sur le bord de la route, qu’ils suivent à la poursuite d’un improbable rêve, devenir musiciens pour la ville de Brême ! Au premier soir, ils découvrent une maison dans les bois, occupée par des voleurs. Les quatre amis unissent leur force et leur ruse pour les en chasser. Mais, une fois installés, ils réalisent que leur quête est vaine, que cette maison suffit totalement à leur bonheur.
Stadtmusikanten_6_Herrfurth_500x798_mini_carré

Fidèlement adapté par Jean-Claude Marguerite pour les enfants en difficulté d’apprentissage de la lecture, ce conte est superbement illustré par Oskar Herrfurth.

Les_Musiciens_de_Breme_PREMIERS CONTES_PC-couv-mini

Comme tous les livres de cette collection horizontale, le même texte est proposé selon trois présentations :

  • typographie adaptée aux “dys”
  • la même, mais avec les syllabes colorées, les muettes grisées et les principales liaisons soulignées
  • en grands caractères sur un fond plus clair

En acquérant ce livre, vous disposez de deux versions de PDF ; un PDF interactif (recommandé pour les écrans d’ordinateur) et un PDF imprimable (recommandé pour les tablettes, où il s’affiche en mode paysage).

Pourquoi Boucle d’Or et les 3 ours (“tous lire”)

Boucle d’Or et les 3 ours est un récit d’apprentissage : une petite fille entre dans une maison qui n’est pas la sienne, y mange et y dort en l’absence de ses occupants légitimes. Lorsqu’elle se réveille, entourée de trois ours mécontents, elle prend peur et s’enfuie par la fenêtre en promettant de ne jamais plus recommencer… Les trois ours inoffensifs – un grand, un moyen et un petit –, la regardent partir, puis ils réparent les dégâts.
Plus une histoire qu’un conte, Boucle d’Or occupe une place à part dans notre imaginaire. L’intrigue est simple et plaisante, et la répétition des tailles contribue à lui donner le rythme d’une comptine. Pour la collection PREMIERS CONTES, Jean-Claude Marguerite l’a réécrite à destination des plus jeunes lecteurs et des déficients intellectuels (d’où l’utilisation du “3” en chiffre et non en lettres).
Boucle d’Or a servi à tous nos tests, mais cette version est enrichie de plusieurs succulentes illustrations de Leonard Leslie Brook.

The_Story_of_the_Three_Bears_pg_11_mini

Comme tous les livres de cette collection horizontale, le même texte est proposé selon trois présentations :

  • typographie adaptée aux “dys”
  • la même, mais avec les syllabes colorées, les muettes grisées et les principales liaisons soulignées
  • en grands caractères sur un fond plus clair

En acquérant ce livre, vous disposez de deux versions de PDF ; un PDF interactif (recommandé pour les écrans d’ordinateur) et un PDF imprimable (recommandé pour les tablettes, où il s’affiche en mode paysage).

Pourquoi Cendrillon (“tous lire”)

Cendrillon est un conte heureux. Charles Perrault s’attache à démontrer que si la bonté peut triompher de l’adversité, un peu d’aide ne nuit pas : sans sa marraine, Cendrillon resterait chez elle. Mais la fée conditionne son appui, en deux temps. Sa consigne la plus évidente, c’est de rentrer avant minuit. Cendrillon s’y plie le premier soir, l’oublie le second. C’était prévisible, cette entorse lui vaudra d’épouser le prince. Plus discrètement, mais avant de donner le moindre coup de baguette, sa marraine lui demande si elle gardera sa bonne âme. Telle est la nature profonde de Cendrillon : promise au prince, elle pardonne à ses sœurs revêches, qu’elle aidait déjà à se préparer pour aller au bal, et les réclame à ses côtés.

Cendrillon_PREMIERS_CONTES_tablette-dys1
Pour la collection PREMIERS CONTES, Cendrillon a été réécrit en vue d’une compréhension immédiate. Tout en restant fidèle au texte de Charles Perrault, Jean-Claude Marguerite a ajouté une introduction pour présenter les personnages : en effet, les indications originelles font référence à toute une généalogie difficile à appréhender pour un jeune lecteur, avant même que l’héroïne, dont le vrai nom n’est pas mentionné, soit désignée par son surnom.

Cenrdillon Arthur Rackham jc ennui

Ce texte est illustré des magnifiques silhouettes d’Arthur Rackham, dont quelques-unes colorées, qui  signe également l’image de couverture.

Cendrillon_PREMIERS_CONTES_PC-couv-mini

Comme tous les livres de cette collection horizontale, le même texte est proposé selon trois présentations :

  • typographie adaptée aux “dys”
  • la même, mais avec les syllabes colorées, les muettes grisées et les principales liaisons soulignées
  • en grands caractères sur un fond plus clair

il était une fois dys-syl-tcg

En acquérant ce livre, vous disposez de deux versions de PDF ; un PDF interactif (recommandé pour les écrans d’ordinateur) et un PDF imprimable (recommandé pour les tablettes, où il s’affiche en mode paysage).