REPENSER LE LIVRE

 Les enfants ont plus besoin de guides pour lire que pour marcher.

Plutarque

L’inégalité face à la lecture est telle que ceux qui lisent facilement sont incapables d’imaginer la diversité et la nature des difficultés auxquelles les autres sont confrontés.
Pour qui lit sans peine : la répétition est bannie, la ponctuation un régal, quelque subjonctif une coquetterie — les ellipses, les flash-back et les digressions séduisent autant que les ligatures et les polices aux gracieux empattements.
Pour les autres, ce ne sont qu’une suite d’obstacles.
Aider ces enfants à lire et à aimer lire devrait être une priorité. Est-ce le cas ?

Faites l’expérience : allez dans la première librairie venue et demandez un livre pour un jeune dyslexique…

Enseignants et orthophonistes cherchent des livres « écrits gros », qui sont ceux des petits. Leurs lecteurs d’une dizaine d’années ne sont plus des « bébés ».
Mais ce besoin ne se limite pas aux plus jeunes lecteurs, il embrasse un public bien plus large, de tout âges, dont le point commun est la difficulté de lire, de lire à nouveau, de lire en français.

Pour ces lecteurs en difficulté, il faut repenser le livre.
C’est une nouvelle approche, voire un nouveau métier :
s’adresser aux lecteurs en difficulté de lecture.

Le protocole “tous lire”

Certes, la diversité des obstacles à la lecture est telle qu’il serait illusoire de s’attendre à trouver une solution universelle. Mais il se dégage un tronc commun. Il est possible de définir un protocole qui profite à la plupart et ne nuise à aucun.

Le protocole “tous lire” embrasse des recommandations qui touchent autant la rédaction que la mise en forme du texte, mais également la structure du livre. Ces trois aspects sont traités conjointement, à égalité. L’impact de toute modification est étudié sur ces trois niveaux.

nuage_repenserlelivre

Ce protocole est dynamique, sans cesse enrichi par l’expérience et l’observation, les fruits de la recherche et de tests. Critique et évolutif, il s’adapte également au texte qu’il sert – Boucle d’Or et les 3 ours et La petite filles aux allumettes n’appellent pas les mêmes traitements…

à suivre : LIRE ET AIMER LIRE

Publicités

Une réflexion sur “REPENSER LE LIVRE

  1. Pingback: Place à la jeunesse ! | VendrediLecture

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s