Gagnez Cendrillon avec Livres-Accès

Pendant tout le mois de septembre, “tous lire” s’associe à la librairie en ligne Livres-Accès qui offrira un exemplaire (pour les 25 premières commandes) de Cendrillon pour tout achat d’au moins 22€ TTC (hors frais de port) de livres adaptés.
Rendez-vous donc sur Livres-Accès pour découvrir les livres (papier et dorénavant numériques) adaptés aux différents troubles de l’enfant.

Cendrillon_PREMIERS_CONTES_PC-couv-mini

Découvrir Cendrillon et la collection Premiers contes
Découvrir Livres-Accès

logo-small

Publicités

Pourquoi lire Le vilain petit canard ?

Vilain petit canard, nous l’avons tous été. Ou, du moins, nous avons pensé l’être. Eh puis, nous nous en sommes sortis. Nous avons grandi, nous avons compris que le monde ne nous était pas hostile. Mais, vilain petit canard, certains le restent toute leur enfance – des enfants différents, affligés d’une différence chaque jour remarquée, jamais pardonnée. Comment s’en sortent-ils ? Comment peuvent-ils supporter moqueries, vexations, coups ? Comment peuvent-ils puiser la force d’être soi, alors que leurs limites, quotidiennement dénoncées, deviennent des tares à leurs propres yeux ?

Cette fable autobiographique est un message d’espoir, une invitation puissante à ne pas baisser les bras, à s’accepter. Toute l’intelligence d’Andersen réside dans l’opposition de la souffrance du caneton et de la vision du monde étriquée de ses harceleurs. Dès les premières lignes, il pose tout l’enjeu de son conte : pour la mère cane, le monde est vaste, il va jusque chez le voisin – mais jamais elle n’a été aussi loin…

LeVilainPetitCanard-couv

Dans la collection PREMIERS CONTES, illustrés des œuvres de Theo van Hoytema

Andersen offre une solution qui semble vouée à l’échec, la fuite. Le vilain petit canard s’échappe de la ferme et affronte la solitude, la rigueur de l’hiver, d’autres moqueries, d’autres coups. Pire encore, il découvre la beauté, la grâce, la splendide liberté des cygnes… Des cygnes sauvages, plus précisément. Une fascination douloureuse, tant le contraste entre sa condition et leur stupéfiante beauté le meurtrit.

Sauvage s’oppose ici à la basse-cour civilisée (avec sa pyramide hiérarchique et ses querelles pour une tête de poisson), aux sages qui pérorent dans leur cabane d’ermites (où un chat et une poule se croient chacun la moitié du monde), aux rebelles qui vivent en marge de la société (des jars que les chasseurs déciment), aux bons Samaritains qui le recueillent mais le conspuent parce qu’il se montre trop craintif…

promo-VilainPetitCanard_The_Van—Hoytema_29

Mais voilà que survient le printemps. Le vilain canard n’est plus petit. Il n’en est pas soulagé. Au contraire : le retour des cygnes sauvages le pousse au désespoir. Négligeant la renaissance de la Nature, il va à leur rencontre – et ces merveilleux oiseaux l’accueillent, comme l’un des leurs, et le saluent, comme le plus beau de tous.

Cette fin n’est pas tout. Le jeune cygne ne tire nul orgueil de cette reconnaissance ni aucun souhait de vengeance. Il est heureux. Tout simplement heureux d’être soi.

Le vilain petit canard, un conte de Andersen, adapté par Jean-Claude Marguerite, illustré par Théo van Hoytema, paru dans la collection PREMIERS CONTES.

Les Contes de Perrault pour Kindle

Les Kindle supportant désormais la police OpenDyslexic (et acceptant le format horizontal), nous avons édité une version « spéciale Kindle » des Contes de ma mère l’Oie en français d’aujourd’hui (disponible dans notre librairie en ligne ou sur Amazon).

ContesDeMaMereLOieTousLire-couvKindle

Cette version peut se lire sur un smartphone (en mode paysage, le format est aussi large qu’un livre de poche) , une tablette ou une liseuse.

ContesMèreOieKindelOpenDys

Présentation sur un Smartphone “grand écran”

Les Contes de ma mère l’Oie en français d’aujourd’hui s’adressent également aux étrangers cherchant à découvrir les classiques de langue française, aux parents et grands-parents désireux de lire Perrault à leurs enfants sans buter sur les mots. Ils existent également en format ePub.

13/11/15

Ne voir dans les contes de fées qu’un divertissement est une erreur. Issus de la tradition orale, ils se sont perpétués parce qu’ils nous aident à réfléchir. Ils le font d’une manière simple, mnémotechnique, en proposant des jalons faciles à retenir, des analogies si extravagantes qu’elles peuvent être adaptées à chaque situation.
N’oublions pas que les contes partagent également cette particularité d’avoir été nos premières lectures – des lectures qui nous ont été faites. Parent ou maître, une personne en qui nous avions confiance, nous a invité à arrêter nos activités, à nous asseoir, à rester calme, à écouter. Il a pris un livre, l’a ouvert, l’a observé, a commencé à lire, lentement. Le moment était important, nous le savions. Une porte s’est alors ouverte sur un monde, infiniment renouvelé.
Plus tard, nous avons pensé avoir tout oublié, ou n’en avoir retenu que de rares bribes enfantines. Mais toutes ces histoires 
nous habitent encore, elles n’ont jamais disparu. Elles ont contribué à façonner progressivement notre perception du monde. Si nous acceptons assez volontiers l’idée que les contes de fées nous aident à domestiquer nos peurs, nous devons reconnaître qu’ils font bien plus que cela. Les contes nous aident à penser le monde, et à y trouver notre chemin.
Ainsi, le Loup du Petit Chaperon rouge peut prendre bien des aspects, comme il peut tenir bien des discours. Les jeunes filles naïves ne sont pas les seules à se faire prendre, à négliger les mises en garde, à trahir les leurs, à se livrer, corps et âme… Bien des garçons gagneraient à se souvenir de ce conte quand, loin des leurs et sans repères, ils rencontrent un beau parleur qui les invite à se glisser vaillamment dans le linceul de ses mensonges.
 Le_petit_Chaperon_rouge_Gustave_Dore
J’ai passé ces terribles journées en me répétant que mes enfants sont en danger, et que je n’y peux rien. Mais je me suis trompé. Si je ne peux pas empêcher un homme d’attenter à leur vie, je peux essayer d’empêcher un enfant de devenir cet homme.
Du conte de fées au roman, je ne connais pas de meilleures ouvertures pour y parvenir.
Jean-Claude Marguerite

Nouveautés : Le petit Poucet et le vilain petit canard

Alors que le Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil (2-7 décembre) est en approche (nous y serons représentés sur le stand de Livres Accès, N° B29), nous proposons deux nouveaux titres dans la collection PREMIERS CONTES :

Le petit Poucet et Le Vilain petit canard

LeVilainPetitCanard-couv

Dès les premières lignes, Andersen pose dans cette fable autobiographique tout l’enjeu de son conte : pour la mère cane, le monde est vaste, il va jusque chez le voisin – mais jamais elle n’a été aussi loin… Le vilain petit canard va s’échapper de la basse-cour, affronter la rigueur de l’hiver, être moqué et chassé, admirer les cygnes sauvages et perdre tout espoir. Mais au printemps, il découvre sa vraie nature et sa place dans le monde, et les enfants comme les siens l’admirent.

 LePetitPoucet-couv

Les petits cailloux blancs, l’ogre, les bottes de sept lieues : Le petit Poucet est l’un des contes les plus emblématiques de Charles Perrault. La morale finale, à la gloire du plus petit d’une fratrie, ne doit pas effacer l’importance de celle esquissée au début : le petit Poucet est méprisé par ses frères parce qu’il parle peu – mais il écoute beaucoup. C’est grâce à cette réserve que, lorsque ses frères tremblent, dorment ou se sauvent, le petit Poucet agit.

Ces deux contes majeurs dans l’imaginaire littéraire, fidèlement adaptés pour les jeunes lecteurs en difficulté d’apprentissage, enrichissent la collection PREMIERS CONTES où trois présentations du même texte se succèdent, selon les publics concernés : une présentation “DYS”, la même avec les syllabes orales colorées et les liaisons principales signalées, et enfin en grands caractères.

il était une fois

À l’occasion de la publication de deux nouveaux titres dans la, nous avons porté quelques améliorations sur les titres déjà parus, notamment dans la signalisation des liaisons. Désormais, les muettes qui imposent une liaison sont colorées en noir, comme la ponctuation et les chiffres,  les autres muettes restant grisées.
Vous pouvez télécharger à nouveau ces versions, gracieusement, sur notre librairie en ligne.

Nous rappelons enfin la parution récente des Contes de ma mère l’Oie, en français d’aujourd’hui, destinés à des lecteurs débutants (scolaires, FLE) ou à être lus aux enfants. Les contes ont été très fidèlement retranscrits dans une langue accessible tout en restant soutenue.

ContesDeMaMereLOie-couv-mini

Les Contes de ma mère l’oie, en français d’aujourd’hui, est disponible en ePub et pour Kindle.